Accès membre

Cefeb-alumni
La loi du 30 avril 1946 fonde les activités de développement de l’AFD (alors Caisse centrale de la France d’Outre-mer). Après bientôt 70 ans, cette loi a suscité des réalisations très riches et nombreuses tant dans les collectivités et départements d’Outre-mer que dans les anciennes colonies d’Afrique. La loi a d’abord fondé le FIDES, qui a permis de concevoir et réaliser deux plans successifs, 1946-1952 et 1953-1957. Le FIDES constitue un modèle qui inspirera le Fondes Européen de Développement et le Fonds d’Aide et de Coopération du Ministère de la Coopération, auquel succèdera en 1999 le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP). En outre, la loi sera la référence sur laquelle seront conçues une soixantaine de sociétés, dans trois grands secteurs (21 pour le crédit, 22 pour le logement, 11 d’énergie électrique). Au total, cela correspond à un bassin d’emploi d’environ 2000 personnes ; si on y ajoute les anciens, l’audience d’un événement consacré aux réalisations permises par cette loi est assez substantielle. Ces réalisations constituent un matériau susceptible de structurer un travail historique. Cette analyse peut prendre plusieurs formes et répondre à diverses motivations, telles que : - des études monographiques des divers pays concernés - des travaux commémoratifs des sociétés conçues dans ce cadre ; - l’histoire de l’AFD ; - des études comparatives entre divers territoires ; - des analyses de politique publique sur longue période.